fiscalisti - esperti IVA
fiscalisti - esperti IVA
Représentant fiscal

Immatricolazione e dichiarazione IVA per le società straniere in Italia

Rappresentanza fiscale e agente fiscale in Italia

Volete nominare un rappresentante fiscale (mandatario fiscale) in Italia? Tutto quello che c’è da sapere sulla rappresentanza fiscale in Italia? Conoscere i propri obblighi fiscali? Siete nel posto giusto! In questa pagina spieghiamo chiaramente come registrarsi per l’IVA italiana, come presentare una dichiarazione IVA italiana, i vostri obblighi di comunicazione e se è necessario ricorrere ai servizi di un rappresentante fiscale italiano!

Avete bisogno di una partita IVA in Italia?

State sviluppando le vostre vendite all’estero? Dovete gestire nuovi obblighi IVA intracomunitari? Abbiamo la soluzione per aiutarvi a crescere senza appesantire le pratiche burocratiche.

Le vostre problematiche
La nostra soluzione
ottenete il vostro numero di partita IVA in Italia

Fissate un appuntamento con un esperto d’IVA intracomunitaria e ottenete un numero di partita IVA per sviluppare le vostre vendite in Italia

Avete bisogno di una partita IVA in Italia?

State sviluppando le vostre vendite all’estero? Dovete gestire nuovi obblighi IVA intracomunitari? Abbiamo la soluzione per aiutarvi a crescere senza appesantire le pratiche burocratiche.

Le vostre problematiche
La nostra soluzione
Play Video

Rivolgetevi ad un rappresentante fiscale in Italia

Quando una società estera effettua operazioni imponibili in Italia, è obbligata a immatricolarsi in quel Paese e a presentare tutte le dichiarazioni relative alle sue operazioni. In quanto Stato membro dell’Unione Europea, l’Italia è soggetta al sistema IVA dell’Unione Europea e alle relative regole. Le imprese straniere possono iscriversi al registro IVA in Italia senza dover costituire una società locale. È prassi comune avvalersi dei servizi d’un rappresentante fiscale o mandatario fiscale, responsabile di tutti gli obblighi di comunicazione (IVA, spesometro, Intrastat, ecc.).

Come mi identifico ai fini dell'IVA in Italia?

Qualsiasi azienda può operare in Italia senza esservi stabilita. Tuttavia, sono soggette alle norme IVA applicabili alle “società non stabilite”. Se una società straniera effettua una delle seguenti operazioni, sarà obbligata a registrarsi ai fini IVA e ad ottenere un numero di partita IVA intracomunitario italiano: (elenco non esaustivo)

Per iscriversi al registro IVA in Italia, è necessario compilare il modulo di iscrizione presso l’Agenzia delle Entrate e fornire i documenti indicati di seguito. Il tempo medio necessario per ottenere un numero di partita IVA in Italia è compreso tra le 3 e le 4 settimane.

Documenti necessari per l’identificazione IVA in Italia :

tva et eori gb

Come si presenta la dichiarazione IVA in Italia?

Tutte le imprese soggette all’IVA in Italia devono presentare regolarmente una dichiarazione IVA (equivalente al CA3 in Francia). Questa dichiarazione riporta tutte le transazioni (acquisti, vendite, importazioni, esportazioni, prestazioni di servizi) effettuate in o dall’Italia. La dichiarazione IVA viene fatta una volta all’anno e deve essere presentata per via telematica entro il 30 aprile dell’anno successivo. Se non si rispetta questo obbligo, le autorità fiscali possono imporre sanzioni. Tuttavia, è importante sapere che siete obbligati a pagare l’IVA su base mensile o trimestrale, a seconda delle transazioni effettuate nel Paese. Maggiori informazioni sul sito web della Commissione Europea.

È necessario identificarsi ai fini dell’IVA in Italia? Desiderate maggiori informazioni sui nostri servizi di rappresentanza fiscale e di mandatario fiscale? Contattateci tramite il nostro modulo di contatto: i nostri esperti di adempimenti IVA saranno lieti d’aiutarvi.

Nos clients parlent de nous 🔥

Des centaines d’entreprises choisissent Eurofiscalis pour les aider dans leur développement en Europe. Écoutez le témoignage de notre client Miliboo.com, nous l’accompagnons dans la gestion de sa TVA intracommunautaire

À écouter sans
modération

Mandat fiscal et représentation fiscale : comment ça marche ?

En utilisant les services d’un cabinet spécialisé en représentation fiscale et mandat fiscal, vous sécurisez vos flux et obligations déclaratives. Voici les quatre principales étapes pour s’assurer de la conformité de vos opérations et des règles fiscales qui en découlent.

ÉTAPE 1 : ANALYSE DES FLUX

La première étape est la plus importante. Nous réalisons une cartographie de vos flux afin de déterminer vos obligations en matière de TVA et de DEB.

 

Il est essentiel de prendre en compte les acteurs, les incoterms, les pays de départ et d’arrivée des marchandises, les flux financiers… tout sera mis sur la table !

ÉTAPE 2 : ENREGISTREMENT TVA

Vous avez besoin de vous immatriculer à la TVA ? Nous nous occupons de toutes les formalités : dossier d’immatriculation, traduction des documents, communication avec les administrations locales…

 

Les coûts et les délais d’enregistrement varient en fonction du pays. Obtenez un numéro de TVA dans l’un des 27 États membre, au Royaume-uni, en Suisse et en Norvège.

ÉTAPE 3 : DÉCLARATIONS TVA ET EMEBI

Notre service « conformité TVA » est en charge du dépôt de vos déclarations de TVA et EMEBI. En fonction de vos obligations fiscales et du rythme déclaratif, nos collaborateurs comptables spécialistes des échanges intracommunautaires et internationaux soumettrons vos déclarations.

 

Vos déclarations sont traitées par des collaborateurs comptables, fiscalistes ou experts-comptables locaux. Votre chargé d’affaires centralise les échanges afin d’avoir un seul interlocuteur pour gérer l’ensemble de vos déclarations.

ÉTAPE 4 : ASSISTANCE RÉGLEMENTAIRE

En tant que représentant fiscal ou mandataire fiscal, nous seront le lien entre votre entreprise et les administrations locales.

 

Une veille réglementaire et une assistance est inclut dans notre accompagnement. Vous avez accès à votre chargé d’affaires, notre newsletter et notre Academy. La TVA n’aura plus de secret pour vous et votre équipe !

FAq représentation fiscale : toutes les réponses à vos questions en matière de TVA intracommunautaire

Vous êtes des centaines à nous poser des questions sur le fonctionnement de la TVA. Nous faisons de notre mieux pour y répondre. Vous trouverez ci-dessous les questions les plus fréquemment posées.

Un représentant fiscal est désigné par une entreprise pour établir toutes les obligations déclaratives en matière de TVA au sein de l’Union européenne, lorsqu’elle effectue des opérations taxables dans un autre État que son pays d’origine. Le représentant fiscal ou le mandataire fiscal prend en charge :

  • L’obtention d’un numéro de TVA intracom (immatriculation),
  • Vérification des flux de facturation et documents fiscaux,
  • Dépôts des déclarations TVA,
  • Dépôts des déclarations Intrastat,
  • Traitement des communications avec l’administration fiscale locale.

La différence est faite au niveau de la situation géographique de l’entreprise :

 

Si vous êtes une société établie en dehors de l’Union européenne (par exemple: Suisse, USA…) et que vous engagez des opérations taxables dans l’un des États de l’Union européenne, vous avez l’obligation de désigner un représentant fiscal dans ce pays.

 

Dans le cas où vous êtes une entreprise établie au sein de l’Union européenne et engagez des opérations taxables dans un autre État membre, vous faites appel à un mandataire fiscal pour établir toutes les formalités administratives relatives à la TVA (obtention n° TVA, déclaration TVA, déclaration Intrastat…).

 

Certaines opérations vous obligent à être redevable de la TVA dans d’autres États de l’Union européenne (exemple : importation, achat-revente, seuil de chiffre d’affaires dépassé…) ! Pour se conformer à la directive européenne et établir ses obligations, il est commun d’utiliser les services d’un cabinet spécialisé.

Oui ! Toute société établie en dehors de l’Union européenne qui engage des opérations taxables dans un des États membre a l’obligation d’y désigner un représentant fiscal. Ce dernier est en charge de respecter toutes les obligations fiscales de l’entreprise représentée.

 

Le représentant engage sa responsabilité auprès des autorités du pays et devient automatiquement co-responsable en cas de fraude ou retard ou manquement aux obligations fiscales.

Le délai d’obtention d’un numéro de TVA varie en fonction du pays. Cependant, d’une manière générale, il faut compter environ 4 à 6 semaines ! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous solliciter via notre formulaire de contact.

Quand une entreprise ne suit pas les règles de la TVA comme il faut, cela peut entraîner plusieurs problèmes, un peu comme lorsque l'on ne suit pas les règles d'un jeu. Voici ce qui peut arriver :

 

Amendes et pénalités : Lorsque votre entreprise manque à ses obligations de TVA, soit par un retard de paiement, soit par des erreurs dans les calculs et déclarations, l'administration fiscale peut imposer des sanctions financières. Ces pénalités peuvent varier : elles peuvent être proportionnelles au montant de TVA dû, reflétant la gravité du retard ou de l'erreur, ou bien prendre la forme d'amendes forfaitaires destinées à sanctionner l'infraction. Cette mesure vise à encourager les entreprises à respecter les échéances et à veiller à l'exactitude de leurs déclarations.

 

Intérêts de retard : Tout comme les banques appliquent des intérêts sur les prêts, l'administration fiscale calcule des intérêts sur les montants de TVA payés en retard. Ces intérêts sont calculés jour par jour, à partir de la date limite de paiement jusqu'au jour où le paiement est effectivement réalisé. Cette mesure incite les entreprises à régulariser rapidement leur situation pour limiter l'impact financier de ces intérêts supplémentaires.

 

Contrôles fiscaux : Le non-respect des obligations liées à la TVA peut déclencher des audits fiscaux de la part des autorités. Ces contrôles sont conçus pour examiner en profondeur les comptes de votre entreprise et vérifier l'exactitude de vos déclarations de TVA. Un contrôle fiscal peut être à la fois chronophage et exigeant en termes de documentation à fournir. Il met en lumière l'importance de tenir des registres précis et à jour, pour pouvoir répondre efficacement aux demandes de l'administration et éviter les complications supplémentaires.

Quand on vend des produits ou des services à des clients dans d'autres pays de l'UE, il est important de bien comprendre comment fonctionne la facturation en matière de TVA. Voici ce que vous devez savoir :

  • Mentions obligatoires : Ces mentions incluent des détails sur votre entreprise et votre client (comme les noms et adresses, SIREN et numéro de TVA intracommunautaire), la description du produit ou service vendu, la date de la transaction.
  • Numéro de TVA : Si vous vendez à des entreprises dans d'autres pays de l'UE, vous devez indiquer votre numéro de TVA et celui de votre client sur la facture. Cela montre que la transaction est une vente intracommunautaire, ce qui vous permet de facturer sans TVA en respectant les Quick Fixes 2020.
  • Taux de TVA : Selon le type de produit ou service que vous vendez, et où votre client est basé, vous pourriez avoir à appliquer différents taux de TVA, ou même ne pas appliquer de TVA du tout. Il est donc important de connaître les règles spécifiques qui s'appliquent à vos transactions.

Pour vous aider nous avons rédigé un article de blog détaillé qui explique toutes les mentions obligatoires sur les factures en matière de TVA.

Non ! C’est le principal avantage d’utiliser les services d’un représentant ou mandataire fiscal. Immatriculer votre société dans un autre État membre ne veut pas dire création d’un établissement stable.

 

En engageant des opérations taxables dans un pays, cela vous rend redevable uniquement de la TVA. En d’autres mots, seules les obligations TVA doivent être remplies. Pour tout ce qui concerne l’impôt sur les sociétés, la comptabilité… cela reste dans votre pays d’origine.

Oui ! Une entreprise peut avoir un numéro de TVA dans chaque État membre de l’Union européenne. Il est fréquent qu’une entreprise opérant régulièrement dans les différents pays de l’UE ait plusieurs numéros de TVA. D’ailleurs, certains États attribuent 2 numéros de TVA, un numéro TVA local et un numéro TVA intracommunautaire.

La commission européenne a mis en place un site permettant de vérifier en temps réel la validité d’un numéro de TVA intracommunautaire. Il suffit d’indiquer le numéro de TVA et le pays d’attribution sur leur site en cliquant sur notre outil de vérification des numéros de TVA intracommunautaire en UE.

Le coût varie en fonction de la complexité des opérations, du pays concerné et des timbres fiscaux ou frais d’immatriculation appliqués dans l’État concerné. En général, le coût d’une immatriculation varie de 700 à 1 500 € selon les cas.

Pour s'inscrire à la TVA, il est important de savoir que les documents requis peuvent varier d'un pays à l'autre. Cependant, il existe une base commune de documents généralement demandés par la majorité des administrations fiscales. Voici les essentiels :

  1. Les statuts de l'entreprise : Ce document décrit les règles selon lesquelles votre entreprise est organisée et fonctionne. Il inclut des informations telles que le nom de l'entreprise, son objet social, et les détails concernant les associés ou actionnaires.

  2. Le Kbis (ou un document équivalent selon le pays) : Le Kbis est un extrait du registre du commerce et des sociétés qui prouve l'existence légale de votre entreprise. Il contient des informations clés telles que la forme juridique, l'adresse du siège social, l'identité des dirigeants, etc.

  3. La pièce d'identité du dirigeant : Une copie de la carte d'identité ou du passeport du dirigeant de l'entreprise est souvent requise pour confirmer son identité.

Concernant la traduction des documents, les exigences varient sensiblement d'un pays à l'autre. Certains pays acceptent une traduction simple des documents, Deepl ou Google Translate. D'autres pays, en revanche, exigent une traduction assermentée, c'est-à-dire effectuée par un traducteur reconnu officiellement par les autorités judiciaires. Dans certains cas, une procédure d'apostille peut être requise. L'apostille est une forme de certification internationale qui authentifie un document pour son utilisation dans un autre pays. Elle est généralement nécessaire lorsque les documents traduits doivent être officiellement reconnus par les autorités fiscales d'un État étranger.

La TVA, ou Taxe sur la Valeur Ajoutée, est un impôt appliqué sur la plupart des biens et services. Cependant, le taux de TVA n'est pas uniforme partout : il varie d'un pays à l'autre.

Au sein de l'Union Européenne (UE), chaque État membre fixe son propre taux de TVA, dans le cadre de certaines règles communes définies pas l'UE. Il y a généralement trois types de taux : le taux standard, qui s'applique à la plupart des biens et services, et un ou plusieurs taux réduits pour des catégories spécifiques de produits ou services (comme les livres, les médicaments, ou les aliments). Certains pays appliquent également un taux super réduit à certains articles, et il peut y avoir des cas d'exemption totale de TVA.

En dehors de l'UE, des pays comme le Royaume-Uni (UK), la Suisse et la Norvège ont aussi leurs propres taux de TVA, distincts des taux appliqués dans l'UE. Ces différences peuvent avoir un impact significatif sur la manière dont vous gérez les prix et la comptabilité de votre entreprise.

Pour vous aider, nous avons élaboré un tableau récapitulatif des taux de TVA en vigueur dans tous les États membres de l'UE, ainsi qu'au Royaume-Uni, en Suisse et en Norvège. Ce tableau est un outil précieux pour comparer rapidement les taux de TVA et planifier en conséquence vos activités commerciales et comptables à travers ces régions.

L'autoliquidation de la TVA à l'importation est un mécanisme qui permet à des entreprises immatriculées à la TVA dans le pays d'importation, de ne pas payer la TVA import à la douane, en reportant ce montant dans leur déclaration de TVA locale.

Tous les pays ne pratiquent pas l'autoliquidation de la TVA import. 

La France, le Royaume-Uni et la Belgique par exemple, pratiquent l'autoliquidation de la TVA import. La France l'a même généralisé à toutes les entreprises possédant un numéro de TVA FR.

Des pays comme l'Allemagne et la Suisse, n'appliquent pas l'autoliquidation de la TVA à l'importation. Les implications en matière de trésorerie sont importantes car l'importateur devra avancer le montant de la TVA au moment de l'importation.

Perché rivolgersi a Eurofiscalis come rappresentante fiscale / agente fiscale?

Eurofiscalis è uno studio fiscale internazionale specializzato nella rappresentanza fiscale. Esperti aziendali locali (commercialisti, contabili, specialisti fiscali, ecc.), Che spesso parlano 3 lingue, si prendono cura dei tuoi obblighi fiscali locali per conto della tua azienda. La tassazione intracomunitaria è una questione chiave per il vostro successo nello sviluppo internazionale, motivo per cui costruiamo un rapporto di fiducia a lungo termine.

Analisi dei tuoi obblighi fiscali

Analisi dei tuoi flussi e rispetto di IVA, intrastat, fatture, dogane

Partita IVA

Preparazione e invio del file di registrazione

Ottenere il tuo numero locale

Ottenere i numeri locali e il numero EORI

formation guichet unique
Contabilità

Contabilità clienti / fornitori semplificata

Deposito delle vostre dichiarazioni

Archiviazione delle dichiarazioni periodiche IVA e intrastat

Interlocutore con le autorità

Unico punto di contatto con le amministrazioni locali

Paesi in cui offriamo il servizio di rappresentanza fiscale

Europa orientale
Nord Europa
Europa del Sud

Rivolgetevi al nostro studio per gestire i vostri obblighi IVA in Italia

Scegliete il nostro servizio ed esternalizzate la gestione delle vostre dichiarazioni IVA in Italia