Membre de l'ordre des experts-comptables

🎙️ Nouveau chez Eurofiscalis : Venez enregistrer vos podcasts dans notre nouveau studio et laissez votre créativité s’exprimer!

Taux de TVA en UE

Régimes de TVA en France

Comprendre les régimes de TVA en France est essentiel pour optimiser la gestion fiscale de votre entreprise, que vous soyez autoentrepreneur, futur entrepreneur, ou une entreprise étrangère cherchant à s’implanter en France. Il existe trois principaux régimes de TVA : le régime réel normal, le régime simplifié et la franchise en base. Chaque régime présente des avantages spécifiques et des obligations particulières. Bien choisir votre régime de TVA permet non seulement de simplifier vos démarches administratives, mais aussi d’éviter des erreurs coûteuses. Pour une vue d’ensemble complète sur la TVA en France, consultez notre guide de la TVA en France.
Sommaire

Qu'est-ce qu'un régime de TVA ?

Définition du régime de TVA ?

Un régime de TVA définit les règles et les obligations fiscales auxquelles une entreprise doit se conformer pour collecter et reverser la TVA. En France, il existe plusieurs régimes de TVA adaptés à différentes tailles d’entreprises et types d’activités. Ces régimes déterminent notamment les fréquences des déclarations et des paiements de la TVA, ainsi que les modalités de calcul et de récupération de la TVA déductible.

Importance du choix du régime de TVA

Choisir le bon régime de TVA est important pour la gestion fiscale de votre entreprise. En fonction de la taille de votre entreprise, de votre chiffre d’affaires et de la nature de vos activités, certains régimes de TVA peuvent être plus avantageux que d’autres. Par exemple, le régime réel simplifié convient aux petites entreprises avec un chiffre d’affaires modéré, tandis que le régime réel normal est adapté aux entreprises de plus grande taille. Le bon choix de régime permet de simplifier les obligations administratives et d’optimiser la trésorerie.

Comment choisir son régime TVA en France ?

Lors de la création d’une entreprise, l’entrepreneur doit choisir son régime d’imposition à la TVA en remplissant un formulaire. En fonction du régime choisi, ses obligations déclaratives diffèrent.

Le régime réel normal de TVA

Définition du régime réel normal

Le régime réel normal de TVA est un régime fiscal applicable aux entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse le seuil de 840 000 pour la vente de biens et 254 000 pour les prestations de services. Il implique des obligations comptables et déclaratives plus strictes comparé aux autres régimes de TVA si le montant de TVA à reverser annuel n’excède pas 4 000€. Les entreprises doivent déclarer et payer la TVA chaque mois ou chaque trimestre, en fonction de leur chiffre d’affaires. Ce régime permet de récupérer la TVA déductible sur les achats et les dépenses professionnelles, ce qui peut être avantageux pour les entreprises avec des coûts d’exploitation élevés.

Qui peut opter pour ce régime ?

Le régime réel normal de TVA est obligatoire pour les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel dépasse :

Les entreprises en dessous de ces seuils peuvent également choisir d’opter volontairement pour le régime réel normal si elles estiment que cela est plus avantageux pour leur gestion fiscale.

Exemples de calculs de TVA

Supposons qu’une entreprise ait un chiffre d’affaires annuel de 1 000 000 € et des dépenses annuelles soumises à la TVA de 300 000 €.

Ce calcul montre que l’entreprise doit reverser 140 000 € de TVA à l’État après déduction de la TVA sur ses achats et dépenses.

Le régime réel simplifié de TVA

Définition du régime réel simplifié

Le régime réel simplifié de TVA est un régime fiscal destiné aux petites et moyennes entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 91 900€ et 840 000€ pour la vente de bien, pour les prestations de services le CA doit être compris entre 36 800 et 254 000€. Ce régime allège les obligations comptables et déclaratives en permettant aux entreprises de ne faire qu’une déclaration annuelle de TVA via le formulaire 3517-S avec des acomptes de TVA semestriels à déclarer en juillet (55% de la TVA due en n-1) et en décembre (40% de la TVA due en n-1) via le formulaire 3514. Il est conçu pour faciliter la gestion fiscale des petites structures tout en leur permettant de récupérer la TVA sur leurs achats et dépenses professionnelles.

Qui peut opter pour ce régime ?

Le régime réel simplifié de TVA est accessible aux entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre :

Les entreprises qui remplissent ces critères peuvent bénéficier de ce régime simplifié et alléger leur charge administrative tout en conservant la possibilité de récupérer la TVA déductible sur leurs achats.

Exemples de calculs de TVA

Supposons qu’une entreprise ait un chiffre d’affaires annuel de 500 000 € et des dépenses annuelles soumises à la TVA de 150 000 €.

Ce calcul montre que l’entreprise doit verser des acomptes semestriels de 38 500 € et 28 000 € chacun et faire une régularisation annuelle pour ajuster les paiements en fonction des résultats réels.

Le régime de la franchise en base de TVA

Définition du régime de franchise en base

Le régime de la franchise en base de TVA est un régime fiscal destiné aux très petites entreprises (TPE) et aux autoentrepreneurs dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas certains seuils. Sous ce régime, les entreprises ne collectent pas la TVA sur leurs ventes et ne la facturent donc pas à leurs clients. En contrepartie, elles ne peuvent pas récupérer la TVA sur leurs achats et leurs dépenses professionnelles. Ce régime simplifie considérablement les obligations comptables et déclaratives des petites entreprises.

Qui peut opter pour ce régime ?

Le régime de la franchise en base de TVA est accessible aux entreprises dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas :

Il est possible sous certaines conditions de dépasser ses seuils sur une année si votre chiffre d’affaires de l’année précédente est inférieur aux seuils mentionnés plus haut. La tolérence est la suivante :

Les entreprises qui respectent ces seuils peuvent bénéficier de ce régime simplifié, ce qui leur permet de réduire leurs obligations administratives et de proposer des prix de vente plus compétitifs.

Exemples de calculs de TVA

Supposons qu’une entreprise ait un chiffre d’affaires annuel de 30 000 € pour des prestations de services, et des dépenses annuelles soumises à la TVA de 10 000 €.

Sous le régime de la franchise en base, l’entreprise ne collecte pas de TVA sur son chiffre d’affaires de 30 000 €, et ne récupère pas de TVA sur ses dépenses de 10 000 €. Cela simplifie grandement la gestion fiscale, mais l’entreprise supporte intégralement la TVA payée sur ses achats et ses dépenses.

Comment choisir le bon régime de TVA ?

Pour choisir le régime de TVA le plus adapté à votre entreprise, plusieurs critères doivent être pris en compte :

Le régime de la franchise en base de TVA est accessible aux entreprises dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas :

FAQ : Questions fréquentes sur les régimes de TVA

En France, les principaux régimes de TVA sont :

  • La franchise en base de TVA : Pour les très petites entreprises avec un chiffre d'affaires limité.
  • Le régime réel simplifié : Pour les petites et moyennes entreprises avec des seuils de chiffre d'affaires intermédiaires.
  • Le régime réel normal : Pour les grandes entreprises ou celles ayant un chiffre d'affaires élevé.

Pour une petite entreprise, le choix du régime de TVA dépend du chiffre d'affaires et des préférences administratives :

  • Franchise en base de TVA : Idéal pour les entreprises avec un faible chiffre d'affaires qui souhaitent minimiser les obligations administratives.
  • Régime réel simplifié : Convient aux petites entreprises avec un chiffre d'affaires modéré, permettant de récupérer la TVA sur les achats tout en réduisant la fréquence des déclarations.

  • Pour les entreprises au régime de la franchise en base de TVA : L’option est effectuée sur papier libre auprès du service des impôts dont relève l’entreprise. Elle prend effet à compter du 1er jour du mois au titre de laquelle elle est formulée. L’option est valable pour une période de deux ans (y compris l’année de l’option) et reconduite tacitement, sauf en cas de dénonciation avant l’issue de la période en cours.
  • Pour les entreprises au régime de TVA réel simplifié : L’option doit être exercée avant le 1er février de l’année au titre de laquelle les entreprises désirent appliquer le régime réel normal. Elle est valable pour une période irrévocable de deux ans et reconduite tacitement, sauf en cas de dénonciation avant le 1er février de l’année suivant la période pour laquelle ladite option a été exercée ou reconduite tacitement.
  • Franchise en base de TVA :
    • 91 900 € pour les activités de vente de biens et de fourniture de logements.
    • 36 800 € pour les prestations de services et les activités libérales.
  • Régime réel simplifié :
    • Entre 91 900 € et 840 000€ pour les activités de vente de biens et de fourniture de logements.
    • Entre 36 800 € et 254 000€ pour les prestations de services et les activités libérales.
  • Régime réel normal : Obligatoire au-delà des seuils du régime réel simplifié.
    • Plus de 840 000 € pour les activités de vente de biens et de fourniture de logements.
    • Plus 254 000€ pour les prestations de services et les activités libérales.

Simplifiez le choix de votre régime TVA grâce à nos experts !

Vous avez des questions sur les régimes de TVA en France ? Nos experts en comptabilité, spécialisés en e-commerce et commerce international, sont là pour vous accompagner. Profitez de notre expertise pour optimiser votre gestion fiscale et assurer la conformité de votre entreprise. Prenez rendez-vous dès maintenant pour un conseil personnalisé !

Business développeur chez Eurofiscalis, j’ai pour objectif de simplifier et vulgariser les règles de TVA pour les e-commerçants et les sociétés s’exportant à l’international. Je sais combien cela peut être complexe et fastidieux, et je suis convaincu que mon expérience et mes connaissances peuvent aider les entreprises à comprendre et à respecter les réglementations fiscales en vigueur.

Découvrez l'ensemble de nos ressources pour réussir votre développement à l'international
Tous nos guides TVA
L'ensemble de nos services TVA et comptabilité
Expert-comptable

Probablement le cabinet comptable le plus expert en commerce international et ecommerce

Formations

Besoin de mieux comprendre les règles de TVA intracom ? Suivez nos ateliers et formations TVA

qualiopi
Nos derniers articles TVA
Regimes TVA

Taux de TVA en UE Régimes de TVA en France Comprendre les régimes de TVA en France est essentiel pour optimiser la gestion fiscale de votre entreprise, que vous soyez autoentrepreneur, futur entrepreneur, ou une

Lire la suite »
Importation DDP en Belgique

Belgique Importation DDP en Belgique Dans le monde dynamique du commerce international, il est indispensable d’avoir une compréhension nuancée des différents termes et conditions qui régulent la circulation des marchandises à travers les frontières. Dans

Lire la suite »
Taxes sur l’alcool en France

Taxes sur l’alcool en France Quels sont les taxes sur l’alcool en France? En ce début d’année, le gouvernement français a mis à jour les taux des taxes sur l’alcool en France en 2024. Ces

Lire la suite »
Seuils INTRASTAT en UE

Actualité Intrastat 2024 Les seuils Intrastat 2024 Les échanges commerciaux intracommunautaires, c’est-à-dire entre les pays membres de l’Union européenne, sont soumis à une déclaration statistique appelée INTRASTAT. Cette déclaration permet aux autorités européennes de collecter

Lire la suite »